Le Moulin Bruno

Moulin Bruno

En 1969 :

Le moulin devient la propriété de l’entreprise familiale DARNIOT Jean, sous son nom commercial : « Le Père Jean, Aliments du bétail » C’est en 1947 que Jean DARNIOT créa l’entreprise sur la commune de St Julien sur Reyssouze. En 1969, en rachetant le Moulin de Bruno, ce fut l’opportunité à l’entreprise ainsi qu’à Michel et Irène DARNIOT de s’installer sur ce nouveau site, tout en répondant à une demande grandissante de production d’aliments du bétail et de granulation dans des bâtiments offrant une plus grande capacité de stockage. Ce développement était nécessaire à l’évolution de l’entreprise afin de permettre à deux des fils de Jean DARNIOT, Michel et Jean Claude et à leurs épouses, Irène et Annick, de travailler dans l’entreprise familiale.

En_1969_1                 En_1969_2                 En_1969_3

De 1970 à 1973, Michel et Irène conservent dans le Moulin de Bruno la même configuration de travail que leur prédécesseur en utilisant la force hydraulique tout en commençantà utiliser industriellement le courant EDF.  Un broyeur électrique à marteaux de 20 CV fut installé début 1970 ainsi qu’une presse à granulés entraînée à la fois hydrauliquement et électriquement.

De nouvelles orientations début 1974 : la facilité d’exploitation du courant EDF comparée à l’irrégularité du niveau de la rivière « la Reyssouse » ne permettant pas toujours l’exploitation de l’eau, encourage à mettre en sommeil la force hydraulique et à privilégier le courant EDF.
Des aménagements successifs s’en suivront : Construction d’un transformateur privé de 175 KVA, mise en service de matériels modernes et électriques : mélangeuses, élévateurs à grain, second broyeur à marteaux, presse à granulés PROMIL… afin de permettre au Moulin de Bruno de prendre toute son ampleur de fabricant d’aliments du bétail et de négociant en grains.
Sur le site de St Julien sur Reyssouze, il est construit en 1976 un silo à grains d’une capacité de 1200 tonnes, lieu de séchage et de stockage de céréales en vrac de l’entreprise. Il a été agrandi en 1988 afin de contenir 2200 tonnes. La production de 15 tonnes par jour d’aliments du bétail au Moulin de Bruno, le site de séchage / stockage de St Julien sur Reyssouze ainsi que l’activité de vente et de livraison des semences, engrais et produits de traitement nécessaires à la production céréalière des agriculteurs généraient une charge de travail pour 6 à 9 salariés.
Quelques repères et précisions :

Les moulins d’autrefois :

  • Une paire de meules bien entretenue produisait 100 à 130 Kg de farine à l’heure.
  • Les céréales à travailler devaient être montées à l’étage des meules à dos d’homme puis plus tard, avec l’évolution, au monte-sac…
  • et enfin avec des élévateurs mais d’un petit débit de 1,5 tonne à l’heure.

A notre acquisition du Moulin de Bruno en 1969 et avec son évolution jusqu’à nos jours :

  • Nos deux broyeurs électriques à marteaux de 20 Ch produisaient chacun 700 Kg de farine à l’heure.
  • Nos élévateurs transportaient 20 tonnes à l’heure de produit au 4ème étage du moulin.
  • La presse à granulés de 60Ch produisait 1100 à 1200 Kg de granulés à l’heure.
  • 150 tonnes de céréales en attente de transformation étaient contenues dans les cellules et boisseaux et 80 tonnes de diverses matières premières, en sac, nécessaires à la conception des aliments composés, étaient empilés au rez de chaussée.
  • 50 à 60 tonnes de produits finis, près à la vente en sac de 50 Kg, étaient stockés sur les planchés du moulin.
  • Nous disposions aussi d’un hangar contenant environ 1000 tonnes de semences et d’engrais en palettes ou en big bag.
  • Dans le silo à grains de St Julien sur Reyssouze,des matériels particuliers de transport de céréales, readlers et élévateurs, permettent soit la réception des céréales dans des cellules de 15 à 20 m de hauteur, soit leur expédition vers des camions avec un débit de 200 tonnes à l’heure.

De nos jours la société DARNIOT « le Père Jean, Aliments du bétail » continue son commerce au sein d’un groupe mais le site de production d’alimentation du bétail du Moulin de Bruno a cessé ses activités en juillet 2000.

Aujourd’hui, afin de profiter pleinement de ce bâtiment historique, nous prenons plaisir à le restaurer, et celui-ci commence à prendre des airs de musée. En 2006 et 2007, d’importants travaux de rénovation intérieurs ont permis de mettre au jour de splendides murs de briques et de pierres de taille datant de la construction du moulin ainsi que des colombages Bressans, qui jusqu’à ce jour se dissimulaient sous des crépis.

En_1969_4                             En_1969_6En_1969_5

Afin d’agrémenter ces restaurations, pour notre plaisir et celui des passionnés de moulins et d’histoire qui nous rendent visite, de nombreuses photos et vieux écrits sont exposés et des panneaux de présentation accompagnent les matériels de meunerie actuels et anciens sur 3 étages.

En_1969_7                 En_1969_8                 En_1969_9