le Moulin Crozet

Le Moulin Crozet situé sur la commune de Montceaux- Ain , sur le district des Trois Rivières

Le Moulin Crozet

Le Moulin Crozet

Ce moulin à eau comprend encore une paire de meule horizontale pour la farine boulangère et animale, actionnée par une roue à augets d’un diamètre de 4,50 mètres et d’une largeur de 1,20 mètres . Celle-ci est alimentée en eau par-dessus, par un bief, lui-même approvisionné grâce à un barrage placé sur le cours de la rivière « La Calonne » . La roue, autrefois en bois, a vu son remplacement par une roue métallique, commandée en 1929, et installée en 1936, et existante encore aujourd’hui .

La Calonne : Rivière, affluent de la Saône, prend sa source à St Trivier sur Moignans . A Cesseins, elle reçoit Le Grillet, traverse Montceaux et se jette dans la Saône à Guéreins, avec un parcours de 13 km . Vers les années 1900, elle faisait encore tourner trois petits moulins à Montceaux et un plus important à Guéreins ( 8 ouvriers) . Son débit ordinaire est de 90 mètres cubes à l’heure .

L’historique du moulin est encore décousu. Les premiers écrits remontent en l’an 943, ou « Les Tald » Comte de Macon et Berthe, sa femme donnaient à l’abbaye de Cluny, un alleu qui appartenait, sis au comté de Lyon, territoire de Peyzieu, village de montceaux, avec église dédiée à la Vierge Marie, les vignes, terres, prés, esclaves et moulins qui en dépendaient . Tout porte à croire que le moulin Crozet, ou plutôt ce qui l’a précédé existait déjà un demi siècle avant notre deuxième millénaire . ( Histoire de Bresse et du Bugey de Mr Gacon, curé de Bagé, édité en 1825 ) .
Autres que les diverses dates gravées sur des pierres, poutres, menuiseries du moulin et des dépendances, ( XVI , XVIII , et IX siècle ), on retrouve des courriers datés pour divers travaux de rénovation concernant le cours d’eau . En ces temps, le moulin Crozet s’appelait alors Le Moulin à Grain du Sieur Chappuis au lieu dit « Le Vernay des Bœufs » . ( Plan Napoléonien ).
Le dernier Meunier, ancien propriétaire jusqu’en 1996, exerça jusqu’en 1969 . L’activité était principalement de moudre le grain que les paysans amenaient pour faire de la farine animale . Un contingent de 3000 quintaux était établi pour la boulangerie .
Plus sonore que le commentaire suivez ce lien

moulin-crozet-7716a